old-man-logan-cover

Ces dernières semaines, vous avez entendu parler de ce comics sans le savoir si vous vous intéressez un tant soit peu à l’actualité des longs métrages Marvel. En effet, le prochain (et dernier) film sur Wolverine ayant pour acteur principal Hugh Jackman a fait monter la pression avec une superbe bande-annonce (sur fond de Johnny Cash). Mais d’où vient le changement d’époque de cette nouvelle histoire et ce côté beaucoup plus sombre de Logan ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Je me suis procuré cette édition à la boutique Centrale Comics à Bercy Village que je vous conseille vivement d’aller voir. Tenu par des passionnés, je n’aurais peut-être pas mis la main sur ce livre si l’un des deux gérants ne me l’avait pas conseillé. Il s’agit donc de la version Marvel Deluxe en VF avec surcouverture exclusive dont le dessin est réalisé par Michael Turner.

old-man-logan_1

L’histoire (SPOILERS) :

Old Man Logan raconte donc l’histoire d’un Wolverine vieillissant et ravagé par les cauchemars d’un passé très sombre. Le livre commence sur le Wolverine actuel, blessé suite à la prise de pouvoir des super vilains et à l’éradication d’une grande partie des super héros. Celui-ci décide donc de s’enfuir.

50 ans plus tard, dans cet univers très typé post-apo à la Mad Max, le territoire des USA a été divisé en plusieurs parties, chacune détenue par un personnage emblématique de Marvel. D’ouest en est nous avons donc les zones de Hulk, Magneto, une zone neutre, Fatalis, Osborn et enfin le secteur du Président. Ce dernier étant Red Skull (Crâne Rouge en français). Notre barbue a refait sa vie dans le désert californien, où il a femme et enfants. Logan a juré de ne plus jamais utiliser la violence et ce ne sont pas ses différents ennemis qui l’en blâmeront.

old-man-logan_map

Vivant à Sacramento, à l’intérieur des terres détenues par Hulk et sa clique (ah oui, Hulk a mal tourné et s’est reproduit avec sa cousine, Mrs Hulk, ce qui a donné toute une bande de dégénérés consanguins verts), il se doit de s’acquitter d’une taxe d’habitation au monstre vert. Ayant juré de ne plus être violent, il est donc soumis à ses tortionnaires et n’oppose quasiment aucune résistance, jusqu’au jour où il n’a plus assez pour payer et décide d’agir.

Suite à un énième passage à tabac, son ami Oeil de Faucon se pointe chez lui et lui propose d’effectuer une livraison très bien payée en sa compagnie. Va donc s’en suivre une traversée du pays pour aller à New Babylon, sur le territoire du nouveau président. Tout au long de leur périple, ils vont croiser différents agresseurs et ce sera l’occasion d’une multitude de clins d’œil sur les différentes figures emblématiques du Marvel Univers.

old-man-logan_3

Durant cette traversé, Oeil de Faucon va harcelé Logan pour que ce dernier lui révèle ce qui s’est vraiment passé pendant la nuit où les héros sont tombés. Ce dernier va expliquer que Mysterio lui a fait croire que leur base était attaquée par un grand nombre d’ennemis. Wolverine les a alors tous réduits à néant avant de se rendre compte, une fois l’illusion tombée, qu’il s’agissait en fait de ses propres compagnons. C’est alors qu’il avait décidé de finir en reclus en refusant toute violence.

Pour en revenir à la balade de nos deux compères, ces derniers arrivent enfin à New Babylon pour livrer le contenu d’une mallette très spéciale. En effet, cette dernière contient 99 flacons du sérum de super soldat, les mêmes qui ont permis de créer Captain America. L’objectif étant d’aider une rébellion à renverser le règne actuel des super vilains. Seulement il ne s’agit que d’un piège orchestré par Red Skull afin de tuer toute résistance dans l’oeuf.

old-man-logan_4

Logan décide enfin de se défendre (mais toujours sans utiliser ses griffes) alors qu’Oeil de Faucon vient de se faire exécuter. Il terrasse tous ses assaillants et finit par décapiter Red Skull avec le bouclier de Captain America, entreposé non loin avec d’autres objets mythiques de héros, comme des reliques.

Il rentre chez lui et trouve sa femme et leurs deux enfants massacrés. Il est arrivé trop tard pour payer Banner et ses sbires. La rage monte, il sort de nouveau ses griffes, s’en va débusquer la troupe de monstres verts et les massacre tous en gardant le vieux Bruce Banner pour la fin.

Mon avis :

Voyons ce que j’en ai pensé après ce long synopsis (et encore je ne vous ai raconté que la moitié des événements). Pour moi qui ais lu Wolverine les Origines, je trouve que ce Old Man Logan est un très bon complément. J’aime beaucoup ce personnage de base, de par sa puissance, ses origines très torturées et son petit côté je-m’en-foutiste qui le caractérise. Pour le coup, les dessins de Steve McNiven sont très matures et vraiment bien exécutés. Le trait est précis et certains passages gores sont un vrai régal de détails. Car oui Old Man Logan c’est aussi beaucoup de violence, sans pour autant sombrer dans la violence gratuite puisque le personnage de Wolverine lui-même essaie de la limiter tout du long.

Pour le scénario, le célèbre Mark Millar est à la manœuvre, donc vous vous doutez bien que c’est du tout bon. Le problème, c’est qu’il nous donne tellement envie de savoir ce qu’il s’est passé en 50 ans, et comment est mort chacun de nos héros préférés, qu’on aurait aimé quelques dizaines de pages en plus traitant uniquement de cette phase. Il s’amuse également à malmener notre cher Wolverine, aussi bien physiquement que psychologiquement, et n’y va pas de main morte. Malgré le fait que ce dernier essaie tant bien que mal de lutter contre sa vraie nature, celle-ci reviendra au galop lorsque la Hulk’s family s’en prendra à la sienne.

old-man-logan_2


Je dirais donc que ce Wolverine : Old Man Logan est une très bonne pioche. Il vous permettra peut-être de saisir un peu mieux l’ambiance du prochain film centré sur le héros, sans pour autant révéler le scénario puisque ce dernier à l’air très différent. Côté produit, Marvel nous fournit un livre dans un joli format, complet, et avec un protège couverture classe, même si perso je ne suis pas super fan de la tête de Logan dans cette version. Niveau histoire, on a à faire à une vraie révélation sur l’un des sombres futurs possibles du cher Logan et c’est vraiment intéressant de voir comment l’esprit de Millar à pu retranscrire tout cela, en gérant parfaitement l’impact sur chaque héros. Qui plus est, il me semble qu’il va y avoir (ou est déjà sorti ?) des suites à cet arc narratif !

La version que je vous présente coûtait un peu moins de 30 € mais elle est en rupture un peu partout (70 € en occasion Amazon) puisque c’était une variant cover. La classique est toujours disponible à moins de 25 €. Pour moi, c’est vraiment un indispensable pour tout fan de Marvel / X-men. Si en plus vous aimez les univers post-apocalyptiques et que vous appréciez le travail de Mark Millar, il n’y a plus une seconde à perdre !

Points positifs :

  • Du grand Mark Millar ;
  • Un dessin et une colorimétrie vraiment au top ;
  • Plus de 220 pages pour moins de 25 € (dans sa version classique) ;
  • Un univers post-apo bien expliqué ;
  • Un background énorme sur la disparition des super héros…

Points négatifs :

  • …mais pas assez exploité.